Le grand tournant

Publié le par estelle verdier

Ce joli mois de Mars aura éte un petit tournant dans le cours de mon séjour au Kenya: tout d'abord visite des parents, puis fin de stage à la FAO , arrivée de mon tendre et cher, vacances et enfin début d'un nouveau travail avec Solidarités.

Après un fastidieux  travail d'agence de voyage pour la préparation de la venue de mes parents: les voici partis en safari pour Nakuru, Amboseli, Tsavo et le summum la côte et les petites îles reculées près de la Tanzanie. Voyage en famille = tentatives d'arnaques incessantes, dur dur de négocier, enfin c'est comme ça on est des porte-monnaie sur pattes !!

 

 

Avec l'arrivée de François c'était le début de mes vacances on est donc partis faire un petit tour du côte de Lamu. Ile paradisiaque à forte tradition musulmane : réveil matin par le muezzin, femmes entièrement voilées, pas une goutte d'alcool en vente à part au commissariat… lol

Bien que de voir des femmes voilées ne m'ait jamais trop choqué, quand au cours du trajet en bus j'ai vu toutes les femmes se transformer en ombres ne laissant entrevoir que leurs yeux je n'ai pu m'empêcher de penser que ces femmes qui quelques heures auparavant marchaient dans les rues de Malindi "à nue" ne faisaient pas ça de gaieté de cœur. Toutes ces femmes qui se cachent pour un regard occidental ce n'est pas facile à accepter.

Apres deux jours sur l'île de Lamu, dans une ambiance totalement à part, on est partis en croisière avec un capitaine et ses deux moussaillons vers les îles du Nord du Kenya. Ambiance bobby Marley, "smoke weed and fly" pour tout mot d'ordre, eh oui dans le Coran on parle de l'alcool mais pas de l'herbe donc tout est permis… On est seul sur l'Océan et on campe sur des plages désertes, on pêche on fait de la plongée, on dort… tout est si parfait !

Mais vient le temps du retour à Nairobi : un voyage en train entre Mombasa et Nairobi qui dure avec un départ à 19H et une arrivée à la même heure le lendemain au lieu de 9h du matin… A travers la fenêtre du train: girafes, zèbres, autruches… Puis traversée de Kibera (plus grand bidonville d'Afrique) tout n'est quand même pas paradisiaque dans ce pays… 

Publié dans bibiestelleaukenya

Commenter cet article