Tanzanie

Publié le par estelle verdier

Arusha

  

 

 

Embarques tot le matin en bus, on arrive en debut d après midi a Arusha : trajet qui ne fut pas sans peripeties: check point avec la police tatillonne sur la perenption de mon visa quelques jours plus tot, le gerant du bus nous donne une petite lecon sur la corruption… Descente du bus agitee a Arusha, y a pas photo on est desormais des touristes et les multiples rabatteurs nous ont deja identifie comme leur proie.

 

 

 

Arusha est une petite bourgade fort sympathique: petit tour au tribunal penal pour le Rwanda pour assister a une audience. Soiree foot pour le plus grand bonheur de Francois et caniveau dans la penombre pour mon plus grand malheur (j’ai pas vu l egout et le moins qu on puisse dire c est que je suis tombee de haut, heureusement sans gros bobos).

 

 

 

A l occasion de notre passage a Arusha on a pas manqué de faire un tours vers le cratere de Ngorongoro: admirer le pas chaloupe d un guepard dans ce cadre fut d une grande beaute!

 

 

 

 

 

 

 

 

 










 









Dar es Salam - Zanzibar


 Nous voici a Dar es Salaam : on sort enfin des circuits touyristiques pour vivre un peu au rythme de cette ancienne capitale. Trajet en dala dala surcharge : 24 dans un mini van !!!! Direction le port pour trouver un bateau vers le paradis de Zanzibar. Bien sur il y a un prix pour les Mzungus  (blancs) et un prix pour les Tanzaniens. On se rendra aussi compte plus tard qui l y a un prix pour l aller et un prix, bien sur plus cher, pour le retour ! Apres une heure trente de traversee on debarque a Stonetown ville pleine d histoire tres accueillante et tres festive (grand buffet sur la place publique du port : au menu brochettes de poisson en tous genres). Nous partons ensuite pour la cote Est ou notre petit budget trouve son compte chez Ali qui vient juste de terminer la construction d un  petit bungalow. C est sa premiere saison et il est au petit soin avec nous. Ballade matinale avec le lever du soleil et a velo au clair de lune. On est seuls sur les plages de sable fin, la saison touristique n a pas encore commence. Quelle chance d avoir pu mettre un pied au paradis !!

 

 

 

Publié dans bibiestelleaukenya

Commenter cet article