mombassa

Publié le par estelle verdier

Train ou voiture quel est le moyen de transport le plus rapide? La réponse n 'est pas évidente … j'ai donc décidé de tester pour vous le système ferroviaire local.

 

Vendredi 19h, départ.Après une heure de stagnation le train se met enfin en branle. On a opté pour des couchettes en 2eme classe, on se retrouve en colok avec des allemands ce sera donc un voyage aux sonorités européennes (allemand, français, anglais).

 

Vers 21h direction wagon restaurant où l'on trouve de vraies tables avec nappes blanches, de l'argenterie et des serveurs en costard blanc. Tout ça pourrait donner une impression de grand luxe mais en fait ça ressemble plus à une parodie de l'ère coloniale. En fait les costard de nos amis serveurs sont bien souvent rapiécés et tâchés tout comme les nappes, les couverts sont tous dépareillés et le repas ressemblera plus à une soupe populaire où les serveurs valsent entre les tables en essayant de contrecarrer tant bien que mal les mouvements du train. Sacrée expérience.

 

La découverte de Mombassa ne nous a pas éblouis : ville où le touriste est sans cesse sollicité et où l'insécurité est beaucoup plus présente.

 

On finira notre semaine sur la côte au nord de Mombassa : cadre paradisiaque plages de sable blanc, cocotiers, plongée au milieu d'une multitude de poissons multicolores. Les gens ici sont encore adorables, on discute de tout et de rien ,c'est friendly.

 

Néanmoins la côte reste un endroit très touristique : on y trouve de grands complexes touristiques de luxe complètement coupés de la réalité locale et on remarque souvent des vieux occidentaux en compagnie de jeunes femmes noires … 

 

Retour vers Nairobi en car de nuit, les routes fidèles à leur réputation ne m'ont pas permis de fermer un œil de la nuit.

 

Arrivée early in the morning, je découvre ma super maison et je commence mon travail à la FAO.

 

Publié dans bibiestelleaukenya

Commenter cet article