Mont Kenya

Publié le par estelle verdier

Pour notre dernier week-end, il fallait le faire ou du moins le tenter… Après trois tentatives avortées les éléments étaient enfin réunis pour tenter l‘ascension du Mont Kenya. Notre équipée était constituée de Aurélie (notre colok), de François et de moi-même. Arrivée au pied du Mont Kenya grâce à l’organisation de sieur Watine (encore merci) on se trouve pris en charge par un guide direction la première étape : 3h de marche, pas trop difficile mais arrivés au refuge à 3000 m ça caille et le mal de tête dû à l’altitude commence à se faire sentir. Lendemain départ pour une longue étape de 7-8h dans un décor fantomatique. Au terme de cette journée, arrivés à un refuge à 4300 mètres d’altitude, on découvre le sommet du Mont Kenya. Enfin, la dernière étape, ses 4h de marche et ses 600 mètres de dénivelé se font de nuit pour arriver au pic au lever du soleil. Malheureusement pour moi je suis malade comme un chien et reste clouée au lit tandis que mes deux acolytes touchent le toit du Kenya : bravo les champions !! Redescente en une journée, la fatigue se fait sentir mais quelle expérience !! Retour sur Nairobi en matatu toujours aussi épique et délirant : stop dans tous les petits villages, la tête de mon voisin de derrière (apparemment un peu saoul) rythme le trajet en percutant mon fauteuil à chaque coup de frein, un fou fait des grands signe pour que le matatu le prenne, entre, s’affole et demande 200mètres plus loin à descendre et s’enfonce en courant dans la forêt, les barrages de polices tous les trois kilomètres avec un semblant de contrôle, l’assaut du matatu par des vendeurs de bananes …. 

Publié dans bibiestelleaukenya

Commenter cet article