chez les colons

Publié le par estelle verdier

Une fois de temps en temps pourquoi ne pas rester dans la belle cité de Nairobi. Ce week-end afin d'introduire trois nouveaux colok (les copines de mes deux colok et mon François) grosse soirée à la maison. Soirée "melting pot" : français, diplomates, Ongiens, Onusiens, sportifs, chercheurs et divers, on ne s'est pas ennuyés… Bref entre remise en forme de notre cerveau et de la maison le week-end a fusé (comme dirait François). 

 

 

Le Week-end précedant nous avions fait irruption dans le monde des vieux colons. Perdu du coté de Thika une ferme accueillant un de nos amis faisant de la recherche en énergie éolienne. Grâce à un anglais ayant également atterri dans ce coin là: découverte d'un grand sport: le croquet (à éviter quand on veut se faire des amis: le but de la French team = faire perdre l'autre). La ferme coloniale c'est la belle vie dans une bulle: un jardin de folie, un BBQ pantagruélique, le confort d'un six étoiles, et malgré tout  un accueil digne de vos meilleurs amis. Apéro sur un ponton avec comme voisinage selon la légende : des hippo prêts à nous couper en trois… Néanmoins nous rentrâmes en vie et bien content de notre week-end…

 

Publié dans bibiestelleaukenya

Commenter cet article