Kili kili kili

Publié le par estelle verdier

Le week-end dernier je suis donc partie au pied du Kilimandjaro dans le parc d'Ambosseli. Quelques petites inquiétudes avant le départ au vu d'une météo peu réjouissante (on est en pleine saison des pluies et ça sauce bien!). Anyway on tente l'aventure. Départ en matat' avec trois compagnons de route. Je vous rassure de suite : je n'ai pas conduit.

Apres 4h de route et notamment une piste en tôle ondulée peu sympathique on entre dans le parc… mais où qu'il est le Kili…?  Le temps est quelque peu couvert et on n' aperçoit que les pans du kili…too bad. A cela s'ajoute un quart d'heure pendant lequel le ciel nous sera littéralement tombé sur la tête (on était sous le mauvais nuage!). 

Découverte de notre camp site censé être en face du kili, mais on voit quetsh (le ciel est dégagé sauf devant la montagne) notre accommodation sera composée d'une tente placée sous un toit de chaume, ça a son petit charme. On part pour un game drive : rencontre avec des éléphants, points de vue magnifiques sur des paysages désertiques, des lacs et au loin les montagne : isn't it beauté folle!!

La nuit tombant, on rejoint notre base avec un peu de stress / on a failli s'embourber en traversant une flaque d'eau: ralentissement, éclairage de tous les voyants, petite prière et on remonte à la surface.

Ready pour le barbecue as usual , mais notre poulet semble avoir défunté une deuxième fois, pour ne pas le faire souffrir plus que ça, on se contentera de maïs grillé comme repas, soirée toute en musique avec la danse des canards… attention ambiance…

Réveil à 6h du matin pour découvrir face à nous dans un ciel rosé Kili, extra, motivant pour partir faire un nouveau game drive. Apres avoir vu huit lionnes avec des petits posant devant le Kili on découvre deux léopards (devant lesquels on prend un petit dej…tranquille),  puis sur fond de musique des Beatles une caravane d'éléphants (22) nous coupe la route, pap' et mam' autruche et une ribambelle de petiots sont également là.

Après ce petit tour il est temps de rentrer sur Nairobi... ce fut un bol d'air des plus agréables (sans compter l'odeur du poulet).

Apres l'avoir contemplé il ne reste plus qu'à le grimper, affaire à suivre…

 

 

Publié dans bibiestelleaukenya

Commenter cet article

scotch 13/12/2006 12:05

maman l'aventurière!je vois avec plaisir que tu restes fidèles à ton instinct d'exploratrice!t'as pas du t'ennuyer avec autant de compagnie (heu je parle des bêtes...) et les photos ns donnent un bon apercu de la beauté du coin!continue a nous faire rêcer maman et STP arrête ces anglicismes mal venus!gros bisous!

y. 08/12/2006 14:15

Sympa l'idée d'écouter les beatles en regardant les fauves :-)
Belles photos par ailleurs